Archive for the 'consécration' Category

Roudy Spiess nous explique comment comprendre et tendre vers cette perfection demandée par Jésus à la fin du 1er chapitre consacré au sermon sur la montagne (Matthieu 5:48)

00:0000:00

Read Full Post »

Nous ne sommes pas sauvés par nos bonnes œuvres, mais la pratique de celles-ci est la marque d'une vie transformée. David Mastriforti nous explique que 5 qualités sont nécessaires pour accomplir les bonnes œuvres de Dieu : exemplarité, enthousiasme, empressement, l'excellence et enseignabilité

00:0000:00

Read Full Post »

Le pasteur Thierry Le Gall nous présente son ministère parmi les parlementaires. Il nous exhorte à devenir encore davantage des instruments de bénédiction pour notre nation, dans la solidarité et dans l'intercession pour ceux qui dirigent le pays.

00:0000:00

Read Full Post »

Johan Bénouala partage avec nous pourquoi les croyants de l'église de Thessalonique doivent nous inspirer en tant que modèles. Leur foi est exemplaire par leur conversion radicale, leur consécration totale et leur espérance sans faille.

00:0000:00

Read Full Post »

Nous poursuivons le thème de la générosité de notre Dieu en méditant ce le don du Saint-Esprit, qui nous convainc, nous console et nous conduit

00:0000:00

Read Full Post »

Jésus revient bientôt.  David Mastriforti nous encourage à avoir raviver notre vigilance dans l'engagement, l'équilibre et l'évangélisation afin de nous tenir prêts.

00:0000:00

Read Full Post »

L'apôtre Pierre compare l'adversaire de nos âmes, le Diable, à un "lion rugissant" (1 Pierre 5:8-9). à ses agressions Dieu nous appelle à résister d'une foi ferme, avec courage, revêtus des armes de Dieu et dotés de la force surnaturelle de son Esprit.

00:0000:00

Read Full Post »

Johan Benouala nous rappelle l'importance de méditer la Parole pour notre relation avec Dieu et notre bonheur. En se basant sur le Psaume 1, il nous fait analyser les raisons de ce mystère révélé par Dieu.

00:0000:00

Read Full Post »

Parmi toutes les joies que nous réserve la marche avec Jésus, la moindre n'est pas sans être inattendue : la joie de donner et de se donner. Pour nous conduire dans l'approfondissement de cette vérité, le Pasteur Alain Aghedu nous appelle à considérer l'exemple des chrétiens de Macédoine dont se sert l'apôtre Paul pour émuler la charité des Corinthiens.

00:0000:00

Read Full Post »

asteur Alain nous invite à poursuivre le troisième volet de notre thème "Christ au centre". Il est important de mettre l'accent sur des vérités bibliques qui nous encouragent dans la foi qui est vivante car notre Sauveur est lui-même vivant. Nous nous attarderons cette fois sur l'importance de ne pas retourner en arrière vers nos anciennes traditions ou travers, mais d'aller toujours de l'avant dans notre marche dans la foi.

Depuis toujours de nombreux hommes puissants ont voulu être Dieu, tels que les pharaons, les rois, les dictateurs, mais un seul Dieu est devenu homme et Il a donné Sa vie sur la croix.

Nous faisons une première lecture dans Galates 3:1-5: "O Galates, dépourvus de sens ! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ? Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi ? Etes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c'est en vain. Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi?" 

Paul avait fondé les églises en Galatie, mais il y a eu un vent de folie qui s'est élevé. Avant la révélation de Christ, ces peuples étaient attachés aux idoles de la nature. Or, à un moment donné ils sont retournés en arrière, et en particulier sétaient influencés par des rites judaiques comme se faire circoncire, etc. De même, nous remarquons que des choses se mettent en place dans notre vie chrétienne et peuvent affaiblir le christianisme.

Paul écrit notamment dans Galates 1:6 que "Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Evangile." Ce danger dans lequel les Galates sont tombés peut également être le nôtre. Nous avons toujours besoin de cet équilibre afin de ne pas être emportés dans des tendances doctrinales.

Il précise dans Galates 5:1-7: "C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est tenu de pratiquer la loi tout entière. Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce. Pour nous, c'est de la foi que nous attendons, par l'Esprit, l'espérance de la justice. Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité. Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité ?"

Nous comprenons par là qu'il y avait du zèle chez les Galates, mais ils ont voulu retrouver quelque chose de nouveau et ils sont retournés en arrière vers la loi. Cependant la loi est seulement un révélateur de ce qu'est notre vraie nature ainsi que nos limites en tant que pecheurs. La croix quant à elle est le reflet de ce que nous sommes, c'est-à-dire, que nous sommes morts et condamnés. Or, Jésus a pris notre place et nous a donné la sienne.

"La loi satisfait la chair, la foi satisfait l'esprit."

Les personnes qui sont tombés dans le légalisme n'arrivent vers aucun résultat.

Romains 7:14-25: "Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?... Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l'entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché."

Romains 8:1-9: "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit. Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix; car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas." 

Nous avons une nature pecheresse contre laquelle nous devons lutter constamment en nous accrochant à Dieu.

"La malédiction de la loi ou la bénédiction de la foi en Jesus"

La loi a été établi par Dieu pour mettre en évidence ce que nous sommes, mais elle devait nous amener à Christ.
C'est ce que décrit Paul dans Galates 3:6-14: "

 Comme il est dit d'Abraham: Il crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; Sachez donc, que ceux qui ont la foi, sont les enfants d'Abraham. Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les Gentils par la foi, a évangélisé par avance à Abraham, en lui disant: Toutes les nations seront bénies en toi. C'est pourquoi ceux qui croient, sont bénis avec Abraham qui a cru. Mais tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi, sont sous la malédiction, puisqu'il est écrit: Maudit est quiconque ne persévère pas à faire toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi! Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident; parce que: Le juste vivra par la foi. Or, la loi ne justifie pas par la foi; mais elle dit: L'homme qui aura fait ces choses, vivra par elles. Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, quand il a été fait malédiction pour nous; (car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois; ) Afin que la bénédiction d'Abraham se répandît sur les Gentils par Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l'Esprit qui avait été promis."

"Retour en arrière ou aller de l'avant ?"

La croix et l'oeuvre de Jésus est indispensable pour notre équilibre mais également croissance spirituelle. Prenons donc garde à ne pas retourner en arrière.

00:0000:00

Read Full Post »